Composition fine du lait

Actualités

Profil’AGe® : les échantillons de lait nous parlent de nutrition

A partir de septembre 2017, Conseil Elevage propose un nouveau service : Profil’AGe®, un nouvel outil de pilotage de votre troupeau qui se base sur l’interprétation du profil en acides gras.

Lire la suite

Le programme FROM’MIR livre ses premiers résultats !

Première étape de franchie pour FROM’MIR qui délivre dans sa deuxième newsletter de nouvelles références sur les variants des protéines du lait de nos Montbéliardes.

Lire la suite
  123   Suivant >

Des avancées importantes ont récemment été réalisées sur les analyses de la composition fine du lait grâce au développement de la technologie du Moyen Infrarouge (MIR) dans les laboratoires.

La spectrométrie Moyen Infra Rouge

C’est la technologie employée par les laboratoires d’analyse du lait.

Elle consiste en l’étude du spectre fourni par l’absorption d’un rayonnement lumineux par les molécules constitutives du lait.

Le laboratoire Lacolait possède deux analyseurs de la marque FOSS qui permettent de produire un spectre pour chaque échantillon de lait.


Le laboratoire Lacolait, Roulans

Une évolution est en marche

L’essor des analyses en moyen Infrarouge ouvre aujourd’hui de nouvelles perspectives :

Elles permettent d’estimer en routine la composition fine de chaque échantillon de lait prélevé dans le cadre du contrôle de performance. Il est donc possible d’accéder plus finement à la composition de la matière grasse (constituée de différents acides gras), de la matière protéique (les différentes caséines et protéines solubles) et d’autres constituants du lait tels que les minéraux. Ces nouvelles informations collectées intéressent le monde de la transformation et de la sélection. Compte tenu de la vocation fromagère du territoire Franc-Comtois, Conseil Elevage 25-90 s’investit fortement sur ce sujet au côté des syndicats de produits AOP, des technologues de la transformation fromagère et des généticiens.

Le spectre MIR obtenu en analysant un échantillon de lait peut fournir des informations sur son statut physiologique. C’est en s’appuyant sur ce principe de base que le projet européen OPTIMIR tente d’établir des modèles de prédictions zootechniques. Concrètement, il s’agit de prédire si une vache est gestante ou non gestante le jour du contrôle ou bien si elle présente des risques d’être en acidose ou en acétonémie… Ces modèles aboutiront demain à de nouveaux outils d’aide à la gestion du troupeau laitier. Conseil Elevage 25-90 fait partie des quatre organismes de conseil en élevage français partenaires du programme européen Optimir.

OPTIMIR, un partenariat européen.

Optimir est un projet de Recherche et Développement Européen conduit et financé par des Organismes de conseil en élevage Français, Allemands, Wallon, Luxembourgeois, Irlandais et Britannique. Il bénéficie aussi du soutien du programme Interreg. Optimir s’appuie sur l’expertise des universités de Gembloux  (Belgique) et de Hohenheim (Allemagne), du Scottish Agriculture Collège (GB), du Teagasc (Irlande) et de l’Institut de l’Elevage.

PhénoFinlait, un projet d'envergure

PhénoFinlait est un programme français.Le Cniel, l’INRA, l’institut de l’élevage, FGE, FCEL, CNBL, l’UNCEIA, Capgène et Apis-Gène se sont constitués en consortium afin d’unifier leurs efforts, compétences et réseaux. Ce programme a pour objectif :

  • De mesurer la composition du lait en acides gras en en protéines par des méthodes de routine (spectrométrie MIR) et des méthodes de référence ultra-résolutives
  • De comprendre les mécanismes contrôlant ces caractères
  • D’optimiser la valorisation des ressources alimentaires et génétiques par le conseil en élevage
  • D’initier une sélection génomique sur des critères de composition fine du lait.

CEL 25-90 a contribué à ce projet avec près de 150 élevages adhérents sollicités.

Tous les résultats sur : www.phenofinlait.fr



Accueil » Informations techniques » Composition fine du lait