« J'étais surpris quand le conseiller me disait que je n'avais pas assez fait pâturer.... »

L' EARL de la guinguette distribue une demi ration d'ensilage de mais durant la période de pâturage. De l'ensilage d'herbe (RGI) vient en complément du maïs ou le remplace parfois.

 Un système de pâturage tournant jour/nuit 

5 à 6 parcelles sont utilisées pour le pâturage de jour et 4 pour la nuit. Ces parcelles font entre 1 et 2 ha. Le temps de séjour par parcelle est de 2 à 3 jours. Les vaches disposent de 24 ares par vache au printemps et de 32 ares par vache en automne. Les pâtures de nuit sont les plus proches du bâtiment pour éviter d'aller chercher trop loin les vaches le matin. Un chemin d'accès dessert les parcelles de jour. La plus éloignée du bâtiment est à 1 Km.

La complémentation à l'auge en ensilage de maïs se fait en deux fois après chaque traite. Cette pratique limite la consommation d'herbe en pâture car quand les vaches partent au champ, elles  ont déjà consommé une ration d'ensilage. L’éleveur ajustait jusqu'à maintenant la quantité d'ensilage distribuée selon l'aspect de la pâture (hauteur de l'herbe, qualité, humidité....)

GAEC de la Guinguette

3 Associés : Denis, Agnès et le fils Fabien.

 65 Vaches Laitières et les éléves
460000 l de quotas

94 ha de SAU :

22 ha de Maïs ensilage

7 ha de Blé

7 ha d'Orge

21 ha de pâturage génisses

15 ha de pâture VL au printemps

22 ha de près de fauche

Un travail de fond sur le pâturage

Pendant la saison estivale 2013, des mesures hebdomadaires d'herbe, à l'herbomètre, ont été effectuées. Elles ont montré que le stock d'herbe restant après le séjour des vaches sur les parcelles était important. Il est arrivé d’observer une hauteur qui s’élevait encore à 8-9 cm après la sortie des animaux de la parcelle. Pour rappel, on recommande une hauteur en sortie de parcelle d’environ 6 cm pour une hauteur d’entrée à 12-13cm. Avec les mesures d'herbe, les éleveurs ont pris conscience qu’ils gaspillaient un stock d'herbe important. 3 cm d'herbe en moyenne par parcelle, soit 750 kg de MS par ha, ce qui correspond à plus d’une demi journée de pâturage pour le troupeau. Les vaches rentraient parfois dans les pâtures à un stade trop élevé (environ 18 cm). La qualité de l'herbe était moindre, ce qui favorisait les refus. Les éleveurs ont pris conscience qu'ils avaient des marges de progrès à faire sur la gestion du pâturage.

Cette année, les mesures d'herbe ont été effectuées sur toutes les parcelles des vaches laitières. Avec leur conseiller, les éleveurs ont utilisé l'outil herb’Avenir toutes les semaines pour optimiser le stock d'herbe. Herb'Avenir est un outil informatique conçu en Bretagne et qui a été adapté à la région Franche-Comté. Il permet, à partir des mesures d'herbe, de déterminer les stocks d'herbe disponibles et de simuler leurs évolutions sur quelques semaines

Formez vous avec Conseil Elevage 25-90 :

Sur le thème du pâturage, Conseil Elevage 25-90 vous propose deux formations qui vous permettront de vous perfectionner et d'échanger autour de la gestion de l'herbe. 

Mon pâturage est-il optimisé économiquement ? Une journée d'échange en groupe autour de vos résultats et de vos pratiques

La gestion du pâturage au quoitidien. 2 journées de formation avant et pendant la saison de pâturage pour apprendre à utiliser l'herbomètre et interpréter vos mesures pour prendre les bonnes décisions. 

Si vous êtes intéressés par l'une ou l'autre de ces formations, parlez-en à votre conseiller ou contacter Mme Laurence MARTIN (03.81.63.26.13)

« Le lait dans le tank descend parfois plus vite que les derniers cm d'herbe »

Après une saison d'utilisation de l'outil Herb'Avenir, les éleveurs sont satisfaits. Il permet de bien apprécier la quantité d'herbe disponible. Il permet aussi de bien gérer l’alimentation complémentaire et aide à la gestion du stock fourrager.

Durant la saison de pâturage 2014, le pâturage de printemps a été bien maîtrisé, les rotations se sont bien effectuées et les températures fraiches ont permis une croissance régulière de l'herbe. Fin juin, suite à la période de sec, la distribution des fourrages complémentaires a été augmentée pour s’adapter à la diminution de l'offre d'herbe. Les pluies de juillet ont permis de retrouver une croissance d'herbe élevée. Il aurait fallu probablement diminuer la quantité de fourrages complémentaires fin juillet-début août. Mais étant données les conditions de pâturage difficiles, l'éleveur n'a pas osé le faire. Il a donc fallut faucher quelques refus pour assurer la qualité de l’herbe.

Malgré une bonne gestion d'ensemble du pâturage cette année, Fabien Bécoulet reste toujours un petit peu septique sur l'intérêt d'aller chercher les derniers cm d'herbe par rapport aux baisses de quantités de lait au tank. Pour autant il est convaincu qu'il faut vraiment le faire au printemps pour éviter les refus à ce moment là. Les éleveurs sont prêts à investir dans un herbomètre pour continuer de mesurer, ils estiment que cela va être difficile de faire sans dorénavant, même si parfois le temps manque pour le faire.


L'équipe de l'Isle sur le Doubs

Mesurer l'herbe avec un herbomètre permet de prendre les bonnes décisions au cours de la saison de pâturage 



Accueil » Les échos du terrain » « J'étais surpris quand le conseiller me disait que je n'avais pas assez fait pâturer.... »