La fromageabilité du lait en ligne de MIR !

Les méthodes basées sur l’exploitation des spectres moyen infrarouge (MIR) des laits ouvrent la perspective d’une évaluation en temps réel et à faible coût de la fromageabilité des laits. FROM’MIR étudie cette opportunité en lien avec les besoins des transformateurs, d’abord à l’échelle des laits individuels puis surtout à l’échelle des laits de mélange (troupeaux, cuves de fromagerie). La finalité est d’estimer la fromageabilité des laits de Franche Comté, d’identifier et comprendre les facteurs qui l’influencent pour mieux la maîtriser. La méthodologie développée pourra être utilisée par d’autres filières fromagères françaises, traditionnelles ou non.

Un projet en quatre actions :

  • Action 1 : Caractériser la fromageabilité des laits à différentes échelles (animal, troupeau, cuve de fromagerie),

A l’issue de l’action 1, il devrait être possible, à partir d’une analyse de lait unique, simple et peu coûteuse (acquisition d’un spectre MIR), d’estimer la composition et la fromageabilité du lait d’une vache, d’un tank ou d’une cuve de fromagerie. De nouvelles références sur le lien entre la composition fine des laits et leur froma geabilité seront également acquises.

  • Action 2 : Etudier la variabilité de la fromageabilité et identifier les facteurs d'influence associés.

A l’issue de l’action 2, Les pratiques en lien avec la fromageabilité des laits à l’échelle de la cuve, de l’élevage ou de la vache devraient être mises en évidence, ouvrant la voie au développement d’outils de conseil pour la piloter.

  • Action 3 : Analyser la variabilité génétique de la fromageabilité et évaluer les potentialités de sélection pour la race Montbéliarde

L’action 3 apportera des outils génétiques et des indications sur les possibilités ou de sélection ou de tri des femelles Montbéliardes sur la fromageabilité de leur lait.

  • Action 4 : Communiquer et transférer les références acquises ; coordonner le projet

Les financeurs et les partenaires

Ce programme est financé par le Ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt (Fonds Casdar), la région Bourgogne-Franche-Comté, l’URFAC (Union Régionale des Fromages d’Appellation d’origine Comtois) et le CNIEL.

Valérie WOLF 
Encadrement

Les partenaires de ce programme sont : Conseil élevage 25-90, Institut de l’élevage, Haute-Saône conseil élevage, Jura conseil élevage, ALLICE, Union montbéliarde de testage (Umotest), Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) : centres de recherche de Jouy-en-Josas (UMR1313, Génétique animale et Biologie intégrative) et de Poligny (UR0342, Unité de recherche Technologie et Analyses Laitières), Ecole Nationale d’Industrie Laitière et des Biotechnologies de Poligny (ENILBio), Centre Technique des Fromages Comtois (CTFC), ACTALIA, Comité Interprofessionnel de Gestion du Comté (CIGC), Chambre Régionale d’Agriculture de Bourgogne-Franche-Comté.



Pour aller plus loin cliquez sur le lien pour découvrir la brochure de présentation du projet : 

Les spectres MIR sont obtenus en routine dans le cadre du contrôle laitier sur des laits individuels. 


La Montbéliarde et ses aptitudes fromagères au cœur d'un projet de recherche !



Accueil » Recherche et Innovation » La fromageabilité du lait en ligne de MIR !