La traite passée au crible avec le Lactocorder

Le Lactocorder est un outil efficace pour analyser la technique de traite. Il mesure le débit d’éjection du lait lors de la traite de chaque vache. Il donne également des informations précieuses sur le fonctionnement de la machine à traite et la qualité du nettoyage.

Comment ça marche ?

Le Lactocorder mesure toutes les 0,7 secondes le débit de lait passant dans la griffe. Au-delà de la mesure de la quantité de lait totale produite, il permet donc d’analyser le débit d’éjection du lait tout au long de la traite. On obtient, pour chaque animal une « courbe d’éjection du lait ».

Plusieurs facteurs influencent la forme de ces courbes d’éjection du lait : la vache elle-même a des caractéristiques propres en partie déterminées par sa génétique. Par exemple, il existe une forte variabilité sur le débit maximal atteint. Ce caractère est très lié à la vitesse de traite, aujourd’hui intégrée dans les schémas de sélection.

L’autre facteur qui influence les dynamiques d’éjection du lait, c’est les éleveurs, et plus précisément leurs techniques de traite. La qualité de la stimulation de la mamelle avant la dépose des faisceaux trayeurs, impacte fortement le débit d’éjection du lait lors des premières minutes de la traite.

La vache, l’éleveur et la machine à traire

Enfin, il ne faut pas oublier le rôle de la machine à traire. Le lactocorder, ne remplace pas le contrôle annuel Optitraite. Par contre, il permet d’accéder à des données complémentaires. La première application de cet outil dans ce domaine a été le contrôle des systèmes de décrochage automatique : le Lactocorder permet de visualiser à quel débit s’opère la dépose. Il détecte d’éventuels phénomènes de surtraite liés à des dérèglements de ces systèmes.
Le Lactocorder est également utilisé pour diagnostiquer le nettoyage de la machine à traire. L’enregistrement du débit d’eau, de sa conductivité et de sa température dans les griffes donne des indications précieuses. Pour un nettoyage efficace, on recherche une alternance des passages d’eau et d’air. C’est ce que l’on appelle la turbulence.

Le lactocorder

Qu'est-ce qu'une courbe d'éjection du lait ?

 La concentration de la lessive, autre point clés pour un bon nettoyage, est approchée par la mesure de la conductivité. La température est enregistrée lors de toutes les phases du lavage.

Une nouvelle prestation de Conseil Elevage 25-90

Convaincu de l’intérêt d’un tel outil pour accompagner les éleveurs sur le thème de la qualité du lait, notre organisme de conseil a décidé d’investir. Nous pourrons dès ce début d’année 2014, répondre à vos besoins d’appuis avec ces appareils. Dans le cadre d’un partenariat avec le CTFC, il est proposé aux coopératives qui le souhaitent de compléter l’appui actuel du CTFC avec cet outil. En dehors de ce cadre les éleveurs peuvent aussi faire appel à nos services pour une prestation individuelle.

Raphaël THIEVENT - Conseiller remplaçant
Nicolas GAUDILLIERE - Encadrement

Exemple de défaut lié à la technique de traite : la bimodalité


Test dans un élevage : Le GAEC des Lys Clerc à Cléron

  « On a pu facilement identifier le souci sur un poste : une bague de fixation des tuyaux long à lait était complètement dévissé », nous rapporte Jean Marie Clerc. «Apres vérification de la quantité d’eau dans le bac, nous avons également réajusté la quantité de lessive… On avait la main un peu lourde ! Nous avons également pu débattre entre les deux trayeurs sur nos différentes méthodes de préparation. Au final, nous nous sommes aperçu que nous obtenions tous les deux de bons résultats alors que nos points de vue sur la question étaient un peu différents. »

 




Accueil » Recherche et Innovation » La traite passée au crible avec le Lactocorder