La valorisation des cultures « dérobées » à la SCEA GOUNAND

Comme annoncé dans l’article paru ce printemps, nous vous présentons les résultats des inter-cultures implantées à la SCEA Gounand à Roset-Fluans. Une météo estivale, plus que capricieuse, a complètement bouleversé les prévisions de semis. Seulement, deux mélanges ont pu être mis en place en cultures dérobées 


 

Valeurs alimentaires des récoltes :

RGI/TA (1ère coupe) RGI/TA (2ème coupe) RGI/TI (1ère coupe)
% de MS 26.6 15.0 14.5
UFL (/kg MS) 0.83 0.69 070
PDIN (g/kg MS) 141 139 135
PDIE (g/kg MS) 73 63 63
MAT (%) 20.4 20.1 19.3
CB (%) 22.6 27.0 29.6

Implantation et fertilisation

Seulement deux des quatre mélanges ont été récoltés cette année : un Ray Grass Italien/Trèfle d’Alexandrie derrière un colza (13 Ha) et un Ray Grass Italien/Trèfle Incarnat derrière du blé et du triticale (26 Ha). Ces deux mélanges ont été semés à hauteur de 30 kg/Ha. Sur le RGI/Trèfle d’Alexandrie, 50 unités d’azote ont été apportées post-semis ainsi que 25 m3 de lisier après la 1ère coupe. Aucun apport de fertilisation n’a été apporté sur la deuxième culture de dérobées (RGI/Trèfle Incarnat).

Quels rendements pour quelles valeurs ?

La première de ces cultures (RGI/Trèfle Alexandrie) a été ensilée le 10/09/2014 soit 55 jours après le semis. Le rendement s’élève à 10 T brutes/Ha soit 2,6 T MS/Ha. La deuxième coupe a été réalisée le 12/10/14 en enrubannée soit 32 jours après la 1ère coupe et le rendement a été estimé à 5,8 T brutes/Ha soit 0,9 T MS/Ha. Enfin, le RGI/Trèfle Incarnat a assuré un rendement de 2,5 T brutes/Ha soit 0,36 T MS/Ha. Cette coupe n’était pas prévue au départ mais a été nécessaire étant donné les conditions de végétation. 




Quelle utilisation dans la ration ?

Etant donné les pourcentages de MS faibles des récoltes, l’incorporation dans la ration a été limitée afin de ne pas nuire à l’ingestion. Les dérobées sont intégrées à hauteur de 17,6% de MS de la ration totale. Seule la 1ère coupe de la culture RGI/Trèfle Alexandrie  est intégrée dans la ration (1,1 kg brut/VL). Cet ensilage est incorporé en mélange à l’ensilage de maïs à la conception du silo. Les autres dérobées utilisées dans la ration proviennent des cultures dérobées implantées en 2013.

L'équipe de Conseillers de TARCENAY



Accueil » Les échos du terrain » La valorisation des cultures « dérobées » à la SCEA GOUNAND