Journée technique du Groupe Herbe Franche-Comté "Le pâturage, une chance pour les filières"

La journée technique organisée par le groupe Herbe de Franche-Comté, en partenariat avec le Comité Interprofessionnel de Gestion du Comté (CIGC) a eu lieu le 13 avril 2018. 
La matinée s'est déroulée à la salle des fêtes de Chay (25) avec une table ronde réunissant Eric CHEVALIER (Monts et Terroirs), Eric FEVRIER (président de l'AOP Mont d'Or), l'invité d'honneur Patrick MERCIER (président de l'AOP Camembert de Normandie) et Claude VERMOT-DESROCHES (président du CIGC).
L'après-midi étaient organisés 3 ateliers aux GAEC BOLE - SENOT et GAEC DE LA MOUTOTTE à Paroy sur : (1) la gestion du pâturage, (2) l'aménagement du parcellaire, (3) l'affouragement en vert.


"L'AOP, c'est créer de la valeur partagée"

Claude VERMOT-DESROCHES le rappelle, "l'herbe est notre richesse" et d'autres filières l'ont compris. Ces dernières misent sur une communication axée sur la valorisation de l'herbe par le pâturage. Une force des AOP Franc-Comtoises est de communiquer sur cette image depuis toujours, et surtout de le faire sans tromperie pour le consommateur : "le Comté, c'est comme dans la pub ! Les vaches sont dans les prairies !"
Le président du CIGC tient à le rappeler : les orientations réfléchies dans l'évolution du cahier des charges n'ont pas pour objectif d'exclure mais bien de créer toujours plus de valeur ajoutée. Cette valeur ajoutée est partagée entre les consommateurs et les acteurs de la filière. 
« Le destin de la filière est entre nos mains »,  et les quatre AOP (Comté, Mont d’Or, Morbier et Bleu de Gex) constituent l’un des moteurs de l’économie jurassienne avec des enjeux importants.


"Attention à la goutte de lait en trop !"

Matthieu CASSEZ de la Chambre Interdépartementale d'Agriculture du Doubs et du Territoire de Belfort (CIA 25-90) fait le point sur les évolutions économiques et structurelles de 2010 à 2015 : le volume de lait produit par exploitation a augmenté (de 30 à 46 000 L), le litrage par UTH également (de 8 à 21 000 L). Le litrage produit à l'hectare augmente également : les systèmes qui produisent entre 3500 l à 4500 l à l'ha sont de plus en plus nombreux.
Malheureusement, malgré une hausse du prix du lait et l'augmentation de la productivité, les résultats économiques ne s'améliorent pas.  L'intégralité de la valeur ajoutée supplémentaire produite est consommée par les charges qui augmentent, , notamment les charges de structures liées au bâtiment et à la mécanisation, sans oublier le coût de l'alimentation du côté des charges opérationnelles.
"Ces évolutions ne rapportent rien de plus pour la rémunération du travail !" Ces tendances conduisent à une situation "explosive" d'après Matthieu CASSEZ : les éleveurs ont plus de travail, le capital mobilisé augmente pour une rentabilité qui stagne ou diminue ce qui peut nuire à la confiance des établissements bancaires. Il y a également un danger que cette évolution nuise à l'image du produit auprès du consommateur. La recommandation de Matthieu CASSEZ pour inverser ces tendances: "Ne saturez pas votre système de production". Il faut garder environ 20% de marge de manoeuvre pour garantir l'efficacité et la résilience du système.
Dans ce contexte, le pâturage est un levier qui a des intérêts multiples : il a un coût quatre fois moins élevé que le fourrage stocké, dix fois moins élevé que celui des concentrés et bien sûr il apporte une image positive de la filière au consommateur.

Table ronde animée par Jean-Charles CATTEAU : "Cultiver le paysage et la nature, c'est le bon sens paysan et c'est ce qu'on attend de nous" (P. Mercier - président de l'AOP Camembert de Normandie)

La première parole de Patrick MERCIER sera pour la jeunesse du public présent :  "les jeunes ne sont pas aussi présents dans d'autres régions, c'est motivant de voir votre implication". Ensuite Mr MERCIER appuie sur l'inspiration que la filière Comté apporte pour sa filière "vous êtes un repère pour la France entière ! Tout le monde vous regarde avec admiration." 

Patrick MERCIER en est convaincu : le secret des fromages vient des prairies, à condition que les vaches se couchent dedans « la vache est avant tout un herbivore ! ». Il a été démontré que les bactéries présentes sous les feuilles se retrouvent sur la mamelle, mais également dans le lait et dans le fromage "sur le fond nous sommes des éleveurs de micro-organismes".

Eric CHEVALIER, de l'entreprise Monts et Terroirs et administrateur au CIGC le confirme : les micro-organismes des prairies ont un rôle important sur la typicité des fromages. Être paysan en Franche-Comté, c'est être éleveur de ruminants mais aussi éleveur d'herbe et de micro-organismes ! Autre bénéfice de l'herbe : c'est une source d'oméga 3 ! Ceux-ci se retrouvent dans le lait puis dans le fromage naturellement. Il rappelle que « l’AOP est là pour vendre de l’authenticité » en lien fort avec le pâturage.

Eric FEVRIER, président de l'AOP Mont d'Or explique que la gestion de l'herbe demande un savoir-faire. Pour cela il mesure l'herbe depuis 7 ans avec un herbomètre afin de connaître son stock d'herbe disponible, qu'il met en adéquation avec les besoins de son troupeau. "Le challenge, c'est d'anticiper pour ne pas se faire dépasser ou ne pas manquer". Eric FEVRIER déplore une perte de connaissance de la gestion de l'herbe :"Quand on fauche des refus au 15 juin en zone Mont d'Or c'est qu'il y a un problème". La gestion de l'herbe nécessite d'y passer du temps et d'aller régulièrement faire le tour de ses prairies.

Patrick Mercier le confirme : Chaque paysan doit s'approprier sa prairie et sa façon de gérer le pâturage. "L'herbe ça se gère ! c'est un métier".

Valérie WOLF
Pascal MERCIER
Nicolas GAUDILLIERE
Encadrement 
Conseil Elevage 25-90


Les associés du GAEC BOLE-SENOT et du GAEC DE LA MOUTTOTE




Le boviduc sous la N83, issu d'un projet commun entre les deux GAEC




Table ronde. De gauche à droite : Claude VERMOT-DESROCHES, Patrick MERCIER, Eric FEVRIER, Eric CHEVALIER


Les supports des présentation de la journées sont disponibles. Vous pouvez les consultez en cliquant sur les liens ci-dessous :



Le Groupe Herbe de Franche-Comté
regroupe
la Chambre Régionale d’Agriculture, les Chambres Départementales d’Agriculture 25-90, 39, 70, Conseil Elevage 25-90, Eva Jura, Haute-Saône Conseil Elevage et Interbio FC.



Retrouvez tous les mardis la météo de l'herbe sur notre site internet ainsi que sur notre page Facebook.

Atelier gestion du pâturage

---------------------------------------------------------------------

Atelier aménagement du parcellaire


---------------------------------------------------------------------

Atelier affouragement en vert


Retrouvez la synthèse des trois ateliers en cliquant ici





Accueil » Les échos du terrain » Journée technique du Groupe Herbe Franche-Comté "Le pâturage, une chance pour les filières"