Le programme FROM’MIR livre ses premiers résultats !

Les recherches menées dans le programme FROM’MIR ont permis d’acquérir de nouvelles données en race Montbéliarde sur les variants génétiques des protéines, ces composés impactant fortement la fromageabilité. Des résultats innovants qui sont une première étape importante dans la caractérisation de la fromageabilité de nos Montbéliardes. La deuxième newsletter de FROM’MIR vous présente en détail l’avancée des travaux et les nouveaux résultats du projet ! 

Variants identifiés, variabilité confirmée !

Les variants génétiques des protéines impactent de manière importante la fromageabilité des laits. Afin de caractériser la fromageabilité de nos Montbéliarde, la première étape logique de FROM’MIR a été de faire un nouvel état des lieux de la diversité des variants génétiques des protéines de nos Montbéliardes.

Le lait de 570 de vaches Montbéliardes spécifiquement sélectionnées (diversité génétique, variabilité de la composition du lait en taux protéiques et calcium) a été prélevé en zone AOP et IGP de Franche-Comté. Ces laits ont été analysés par une méthode de référence à l’INRA de Jouy-en-Josas afin d’identifier les variants génétiques des 6 protéines majeures du lait.

Les fréquences des variants génétiques des caséines αS1, κ et β et de la β-lactoglobuline dans les laits prélevés sont représentées sur les graphiques de la Figure ci-contre. Les analyses ont mis en évidence la présence en faibles proportions de variants rares pour trois caséines et une protéine du lactosérum. Un nouveau variant de la caséine β a été détecté à une fréquence relativement élevée. L’α-lactalbumine est la seule des 6 lactoprotéines à ne pas être polymorphe (un seul variant recensé).

Des résultats innovant qui prouvent qu’il existe une réelle variabilité au niveau de la composition protéique de nos Montbéliardes ! 

2015 : Collecte de laits…et de données !

En 2015, des prélèvements et analyses de laits de troupeaux et de cuves de fromageries ont été réalisés. Avec ces prélèvements, plusieurs objectifs étaient visés :

  • Estimer la composition en protéines du lait et minéraux sur ces laits de mélange à partir du spectre Moyen infra-rouge du lait. Cette méthode existe déjà sur lait individuel, l’objectif est de la valider sur lait de mélange.
  • Réaliser des analyses de référence de fromageabilité sur laits de mélange afin de mettre au point une méthode d’estimation par le spectre MIR.
  • Acquérir des données en grand nombre pour établir le lien entre la fromageabilité et la composition fine des laits.

100 laits de troupeaux et 70 laits de cuves ont été prélevés par les techniciens des Conseils Elevage et du Centre technique des Fromages Comtois respectivement. En parallèle, des enquêtes ont été réalisées. Objectif ? Collecter un maximum de données pour identifier les facteurs d’influence de la fromageabilité à l’échelle du troupeau ou de la cuve. 

En savoir plus ?  Consultez la newsletter n°2 de FROM’MIR !

Si vous voulez tout savoir sur les variants génétiques des protéines de nos Montbéliardes et sur l’avancée des travaux de FROM’MIR : consultez ici la deuxième newsletter ! 

Valérie WOLF
Encadrement - Pôle recherche et développement


Figure 1. La méthode "LC-MS" développée à l'INRA de Jouy a été utilisée pour l'identification des variants. Retrouvez les détails de la méthode et la présentation de l’équipe dans la Newsletter !


Figure 2. Des variants rares ont été analysés, preuve qu'il existe une vraie diversité génétique !

 



Accueil » Recherche et Innovation » Le programme FROM’MIR livre ses premiers résultats !