Pourquoi ne pas utiliser du colza cet hiver ?

Dans un contexte où les correcteurs azotés sont onéreux, l’intérêt du tourteau de colza est de plus en plus mis en avant par l’Institut de l’Elevage et les organismes de conseil. Faisons le point sur ce coproduit encore souvent délaissé…

Techniquement au moins aussi intéressant que le soja

C’est en effet les résultats obtenus dans différentes fermes expérimentales françaises. En remplaçant 1kg de soja par 1.5 kg de colza, les essais de l’Institut de l’élevage ont permis de démontrer que ni l’ingestion, ni la production laitière n’étaient pénalisées. Ils ont également mis en évidence une légère augmentation du TP (+0.3g/kg), une forte diminution du TB (-1.2 g/kg) ainsi qu’une meilleure reprise d’état du troupeau (+60g/j).

Mais ça ne s’arrête pas là. Le tourteau de colza étant très riche en calcium et en phosphore, il vous permettra d‘économiser jusqu'à 50% de complémentation minérale comparativement a l’utilisation d’un tourteau de soja. Non négligeable au vu du prix des CMV.

Ingestion d'ensilage de maïs (kg MS/VL/j)

+ 0.1

Ingestion totale de la ration (kg MS/VL/j)

+1.1

Lait Brut (Kg/j)

+0.6

Taux butyreux (g/kg)

-.12

Taux protéique

+0.3

Gain de poids vif (g/j)

+60

Variation des résultats obtenus avec du tourteau de colza par rapport à du tourteau de soja (synthèse d'essais, Institut de l'élevage, CETIOM)

Enfin, dans les systèmes AOP, les rations hivernales sont composées de fourrage souvent déficitaires en azote soluble : on observe un niveau de PDIN inférieur au PDIE sur les foins. Ici encore le tourteau de colza tire son épingle du jeu.  La dégradabilité de l’azote du tourteau de colza est supérieure à celle du soja. Cela lui donne un avantage pour corriger les rations à base de foins.

Economiquement très compétitif

Est-il économiquement intéressant de complémenter avec du tourteau de colza ? La réponse dépend du rapport entre le prix du tourteau de colza et celui du tourteau de soja. Si le prix du tourteau de colza est inférieur à 70% du prix du tourteau de soja, il est économiquement plus rentable. Ces trois dernières années cela a quasiment toujours été le cas.

Mais alors, quels inconvénients ?

Si dans le cas des rations foin/regain, la plus forte proportion d’azote soluble du tourteau de colza est un atout, elle peut se révéler moins intéressante pour des rations à base d’ensilage de maïs. Compte tenu des niveaux de complémentation en correcteur dans ces rations, on peut se retrouver dans une situation d’excès en azote soluble. On pourra pallier à ce problème en distribuant une partie du correcteur sous forme de tourteau de colza tanné.

La seconde limite de l’utilisation du colza, c’est la nécessité de distribuer 30% de correcteur azoté en plus du fait d’une concentration moindre. 1.5 kg de tourteau de colza se substitue à 1kg de soja.

Enfin, si vous comptez complémenter vos vaches avec du tourteau de colza cet hiver, assurez bien votre transition en intégrant progressivement le colza dans la ration comme c’est le cas lors de tout changement alimentaire.

Raphaël THIEVENT

Conseiller remplaçant



Accueil » Les échos du terrain » Pourquoi ne pas utiliser du colza cet hiver ?