Prenez soin de vos vaches taries !

« Il faut être strict et respecter les règles que l’on se fixe ». Tel est le message de Patrice BRIQUEZ du GAEC des Coulanges à Reugney. Le suivi des vaches taries est aussi important que celui des productrices, notamment en ce qui concerne l’alimentation en fin de période sèche. Cette période est déterminante pour la prévention des problèmes métaboliques en début de lactation suivante.

Quelle stratégie de tarissement ?

Au GAEC des Coulanges, le concentré est supprimé quinze jours avant le tarissement. Toutes les vaches sont taries le matin et sont isolées des laitières. L’été, elles sont dans de vieilles pâtures et l’hiver dans un box qui leur est dédié. Le tarissement est effectué à deux mois du terme très précisément, afin de sécher la mamelle complètement et éviter tout problème de rémanence des antibiotiques dans le lait. En hiver, le produit utilisé est de l’Orbenin® (1) (substance active : Cloxacilline) plus un bouchon obturateur dans le trayon. Les vaches ayant un comptage cellulaire plus élevé sont traitées à l’Orbenor® (2) (Cloxacilline) ou au Cépravin®(3) (Céphalonium). Cela ne concerne que deux ou trois vaches par an. Et pour Patrice : « Depuis que j’ai allongé ma durée de tarissement de quinze jours, j’ai baissé en cellules au démarrage des lactations suivantes. »

GAEC DES COULANGES à  Reugney

2 associés : Patrice BRIQUEZ et Alain HENRIET

400 000 kg de lait livrés à la coopérative de Bolandoz

SAU : 132 ha dont 16 de scop et 18 ha de pâture pour les vaches laitières

Récolte du fourrage en vrac avec séchage solaire.

8300 kg de lait à 40 g/kg TB et 34.5 g/kg TP avec 56 vaches

Production de viande : 15 à 20 bœufs (blanc bleu belge x Montbéliard) classés en B.N.R (bœuf de nos régions).

Bâtiment en logettes paillées avec matelas et couloir raclé.

Quelle alimentation pour les taries ?

En hiver, les taries ne reçoivent que du foin grossier et tardif récolté en balles rondes. L’été, elles sont en pâture, dans de la grande herbe. A partir du terme et jusqu’au vêlage, elles reçoivent tous les matins une VL dosant 18% de MAT à base de céréales et tourteaux. Les quantités distribuées augmentent progressivement jusqu’à 3 kilos/j avant le vêlage. Elles reçoivent également 150 g d’un complément minéral vitaminé titrant 0.3% de phosphore, 7.6% de calcium et 8.5 % de magnésium. Après le vêlage, elles ont au maximum 6 kg de concentrés au DAC en été et 8 kg en hiver. En milieu de tarissement, l’objectif est de couvrir l’équivalent des besoins de production de 5 à 7 kg de lait (soit 7.5 UFL et 750 g de PDI). Les notes d’état corporel moyennes au vêlage sont proches des recommandations : environ 3,5 en moyenne. Bien sûr, tous les changements alimentaires ne doivent pas être trop brusques, et une transition douce doit être respectée.


Patrice avec deux vaches taries

Conseil Elevage 25-90 vous accompagne

Une alimentation raisonnée des vaches taries limite le risque de maladies métaboliques en début de lactation (acétonémie par exemple). Or ces troubles ont une incidence économique sur vos exploitations (baisse de production, baisse des performances de reproduction…). Conseil Elevage 25-90 vous propose une nouvelle formation à partir de cet hiver pour échanger sur vos pratiques et vous aider à prendre soin de vos vaches taries (voir le programme). Si vous êtes intéressé, parlez-en à votre conseiller. 
Un nouvel indicateur vous sera également présenté dès cet Automne : les nouvelles notes  NRJ’MIR seront des outils vous permettant d’évaluer l’importance du déficit énergétique et d’estimer le risque d’acétonémie de vos vaches en début de lactation (voir l’article à ce sujet).

L’équipe de TARCENAY

(1) Délai d’attente lait : 7 jours après le vêlage si la période de tarissement est supérieure à 35 jours ; 42 jours après le traitement si la période de tarissement est inférieure ou égale à 35 jours.
(2) délai d’attente lait : 4 jours après le vêlage si la période de tarissement est supérieure à 42 jours ; 46 jours après le traitement si la période de tarissement est inférieure ou égale à 42 jours.
(3) délai d’attente lait : 6 jours après le vêlage si la période de tarissement est supérieure à 47 jours ; 53 jours après le traitement si la période de tarissement est inférieure ou égale à 47 jours

 

Résultats techniques

Intervalle Vêlage-Vêlage : 360 jours
Intervalle Vêlage IA Fécondante : 82 jours
Taux de guérisons au tarissement : 66.7%
Taux de nouvelles infections au tarissement : 7.2%
Durée de tarissement : 75 jours
Nombre mammites cliniques : 5 pour 56 VL présentes. 3 (60%) en début de lactation ; 2 (40%)  à plus de 100 jours de lactation.
Taux leucocytaire moyen au contrôle laitier : 155 000/mL

 


Accueil » Les échos du terrain » Prenez soin de vos vaches taries !