Un automate pour distribuer les concentrés à l’auge

Les conseillers de l’équipe de Belleherbe ont rencontré le GAEC Voidey à Vercel, pour discuter de leur automate de distribution des concentrés à l’auge : pourquoi choisir ce mode de distribution ? Quels sont les avantages et inconvénients ?

Pourquoi ce choix ?
Adrien Voidey ayant le projet de s’installer en 2012, les associés du Gaec ont dû repenser le logement de leurs vaches laitières.  Le choix du Gaec s’est alors porté sur une stabulation en aire paillée. Lors des stages effectués et de ses missions au service de remplacement, Adrien trouvait que la distribution des concentrés en stabulation n’était pas idéale. Après le 1er hiver passé à distribuer l’aliment manuellement au cornadis, les éleveurs ont décidé de changer le mode de distribution. Ils ont réutilisé les auges individuelles existantes en entravée, ainsi que d’autres achetées d’occasion sur internet. Une entreprise locale a réalisé un châssis pour simplifier leur utilisation. Depuis l’hiver 2014-2015, l’automate de distribution des concentrés à l’auge (ADCA) est en service dans la stabulation.

L’ADCA est conçu pour distribuer automatiquement et de façon individuelle tout type d’aliment concentré quelle que soit sa forme. Le chargement des aliments se fait automatiquement, la distribution se fait dans les auges individuelles en plastique et les animaux ne peuvent pas voler l’aliment des autres. Les quantités d’aliment par vache sont enregistrées sur un ordinateur.

 

Avantages/inconvénients
L’incapacité pour une vache de voler le concentré des autres est le principal avantage de cet équipement. Cela est permis par la distance entre les auges individuelles et le cornadis : 70cm entre la murette du cornadis et la barre de support des auges.

« Mon premier choix était économique car je réutilisais du matériel existant. Puis en second choix, la distribution notamment en été est très pratique : en 20 minutes toutes mes vaches ont ingéré leur ration. Ce temps me permet également de surveiller l’état général de mon troupeau. De plus, je suis sûr qu’elles aient toutes la quantité programmée, et l’ambiance dans mon bâtiment est très calme. »

En pratique, les associés bloquent leurs vaches au cornadis en sortie de salle de traite, avec une poignée de foin. La reconnaissance par l’automate se fait à l’aide d’une boucle électronique située à l’oreille de l’animal. L’inconvénient est donc de s’assurer que toutes les vaches soient bien bloquées au cornadis, afin qu’elles ne se déplacent pas et ne puissent pas voler la ration des autres. Cela permet également d’éviter qu’elles ne se mettent des coups au niveau de la mamelle.



Le GAEC Voidey est complètement satisfait de ce mode de distribution qui est bien adapté à leur bâtiment et à leur mode de fonctionnement. « En toute objectivité, je ne changerai rien à mon système si c’était à refaire ! » affirme Adrien.

 

L’équipe de conseillers de Belleherbe remercie le Gaec Voidey pour l’accueil sur son exploitation


Le GAEC Voidey en quelques chiffres :
- 3 UTH
- 102 Ha de SF (totalité en PP)
- 460 000L de lait et 8616 Kg/VL/an
- TB : 39,3 g/Kg ; TP : 33,7 g/Kg
- Fruitières des 1er sapins (Epenoy)


Adrien Voidey nous présente l’automate de   distribution des concentrés à l’auge


Accueil » Les échos du terrain » Un automate pour distribuer les concentrés à l’auge