Un printemps précoce et favorable

Cette année, la saison de pâturage a commencé tôt et à très bien débuté. La production laitière du mois d’avril s’est élevée en moyenne à 24,7 kg de lait. C’est 2,5 kg de plus que l’année dernière. Ce niveau de production s’explique par la qualité et l’abondance de la ressource en herbe. Les quantités de concentrés ont été plutôt plus faibles que les années précédentes. La valorisation de la ration de base est donc plutôt bonne et atteint en moyenne 17 kg en mai*.

Au 15/06 le niveau de production annuel est supérieur de plus de 160 kg/vache à celui de l’année dernière à la même époque. Il s’élève à 6960 kg de lait par vache. A l’échelle de notre organisme de Conseil Elevage, nous notons également une augmentation de l’effectif important : 5% de vache en plus en mars avril par rapport à la même période l’année dernière.

Pour la suite de la saison de pâturage, le manque de précipitations pourrait être décisif. Les stocks d’herbe seront rapidement pénalisés, surtout sur les sols superficiels.

Nicolas GAUDILLIERE
Encadrement

 

* pour rappel : la valorisation de la ration de base se calcule en soustrayant de la production laitière moyenne du troupeau la quantité de lait permise par les apports énergétiques des concentrés.

Exemple : Un troupeau produisant 25 kg de lait avec 2 kg de concentrés à 0.95 UFL/kg de matière brute, la valorisation de la ration de base serait :
25 kg – (2 x 0.95 UFL) x 0,44 = 20,7 kg


Télécharger ici les synthèses des résultats troupeaux :

           -Résulats des systèmes AOP

           -Résultats des systèmes "ensilage"




Accueil » Les échos du terrain » Un printemps précoce et favorable