Une reconversion réussie !

Lydie LAB, agricultrice à Burnevillers témoigne sur son parcours professionnel qui a totalement changé ces dernières années.  Après 13 années de salariat elle a choisi de s’installer avec son mari. Portrait de cette agricultrice…

Pourquoi ce changement de métier ?

Lydie travaillait en 2009 dans une entreprise en phase de faillite sur un poste qui ne lui convenait plus. Son mari était en cours de séparation de GAEC. L’opportunité de s’installer s’est donc présentée. Lydie connaissait déjà le métier d’agricultrice car elle aidait son mari le week-end. Etre salariée ne lui permettait pas de passer autant de temps avec sa famille qu’elle le souhaitait.

Comment vous répartissez vous les tâches dans le GAEC ?

Lydie s’occupe de la traite toute l’année, cela facilite l’organisation à chaque période. Elle participe également aux diverses activités ponctuelles (fenaison, barrières, mouvements d’animaux…). Valorisant les compétences de ses expériences précédentes, elle gère toute la comptabilité de l’exploitation ainsi que les démarches administratives (EIE, PAC…).

Lydie LAB

35 ans, mariée, 3enfants

Sa formation

BAC STT (tertiaire) secrétaire polyvalente et comptabilité

Son parcours :

1997 à 2000 : secrétaire polyvalente comptable chez un chauffagiste

2000 à 2009 : secrétaire polyvalente comptable chez un géomètre en Suisse

2010 : installation en GAEC avec son mari sur une exploitation avec 280 000l de référence laitière ; 80 ha ; 45 VL Montbéliardes.

Salariée ou chef d’entreprise, quelle différence ?

Lydie organise désormais son temps plus facilement pour profiter au mieux de ses enfants et de son mari. Ils prennent maintenant les repas tous ensemble. Elle peut se libérer pour participer aux activités scolaires, mais aussi accompagner ses enfants aux loisirs du mercredi. Mais, la charge de travail est plus importante aujourd’hui. Pour autant, toutes ces heures effectuées sont au profit de leur propre entreprise,  cela est donc moins ressenti comme une contrainte. Toutefois, être chef d’entreprise, c’est plus de responsabilités et de soucis qu’en étant salariée.

Quels engagements extérieurs ?

En tant que conseillère municipale, Lydie est déléguée périscolaire et s’occupe de la salle des fêtes du village. Elle est également trésorière au service de remplacement des secteurs de Maîche Saint-Hippolyte. Elle assure notamment la comptabilité, et la paie des agents. Elle fait partie de l’association des parents d’élèves du primaire et occasionnellement fait le catéchisme aux enfants des villages alentour.

Et si c’était à refaire ?

Oui, Lydie le referait sans hésiter. Le fait d’avoir travaillé à l’extérieur lui permet d’apprécier sa situation actuelle sans aucun regret.

L’équipe des conseillers du Russey

L'installation de Lydie est un réel projet de vie



Accueil » Les échos du terrain » Une reconversion réussie !